Vous êtes ici : Accueil FRActualitésAgenda du LIS

  • Recherche,
  • Culture scientifique et humanités,

Journée d'études internationale "Michel Foucault et la subjectivation"

Publié le 20 mai 2016 Mis à jour le 22 février 2018
Date(s)

le 1 juin 2016

De 9h à 18h30
Lieu(x)
Université Paris-Est Créteil
Campus Centre
Bâtiment P, Salle des thèses
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil
> plan d'accès

Journée d'études internationale co-organisée par Daniele Lorenzini, A.T.E.R. à la Faculté de médecine de l'UPEC et membre du LIS.

♦ Présentation
Cette journée d’études internationale se propose de problématiser la manière dont Michel Foucault, après avoir âprement critiqué la notion même de Sujet (fondateur) dans ses travaux des années 1960, s’est de plus en plus intéressé dans les années suivantes aux modalités historiques de constitution de la subjectivité, en mettant en lumière une duplicité – heuristiquement très prometteuse – entre mécanismes d’assujettissement et processus de subjectivation. Ces deux concepts sont aujourd’hui largement exploités dans une multiplicité de contextes et de champs disciplinaires, mais cela ne s’accompagne que très rarement d’une mise à point sérieuse concernant leur statut philosophique.

C’est pourquoi il est important de « revenir » aux analyses de Foucault afin d’éclairer la signification et la valeur éthico-politique dont ces concepts sont chargés au sein de son œuvre, et d’ouvrir ainsi l’espace pour s’interroger de manière féconde sur les « usages » qu’il est possible d’en faire aujourd’hui – non seulement pour décrire les mécanismes contemporains de pouvoir à travers lesquels les hommes et les femmes sont constitués en sujets plus ou moins « assujettis », mais aussi pour poser le problème crucial de la résistance (individuelle et collective) au-delà des simples tactiques de désassujettissement.

> Télécharger le programme


♦ Organisation
- Daniele Lorenzini, A.T.E.R. à la Faculté de médecine de l'UPEC et membre du LIS
- Orazio Irrera, docteur en philosphie à l'Université Paris I, Panthéon-Sorbonne
- Laura Cremonesi, Università degli Studi di Pisa
- Martina Tazzioli, Aix-Marseille Université