Vous êtes ici : Accueil FRActualitésAgenda du LIS

  • Accessibilité,

Séminaire Général de Francophonie 2018 - Quelle histoire littéraire des textes francophones ?

Publié le 25 mai 2018

Séminaire organisée par Yolaine PARISOT, Professeure de littératures francophones et comparées et, membres du LIS à l'UPEC

Date(s)

le 2 juin 2018

de 10h30 à 12h30
Lieu(x)
Créteil

Campus Centre, Université Paris-Est
Bâtiment : i2
Salle : 213


Plan d'accès

Présentation

Quelle histoire littéraire des textes francophones ?
En écho aux appels à repenser l’histoire littéraire comme discipline et dans une perspective décentrée ou « décoloniale », le Séminaire Général de Francophonie 2018 entend sonder les problèmes épistémologiques, méthodologiques et éthiques d’une histoire mondiale des littératures à partir de la francophonie.
À la frontière des discours, les littératures francophones plaident-elles en faveur d’une spatialisation de l’histoire littéraire ? Entre la fameuse question de la modernité à géométrie variable, mais à valeur-étalon unique, et l’aporie du contemporain, comment proposent-elles de dépasser le seul inventaire des formes induisant la case vide et l’émergence ?

Programme

de 10h30 à 12h30

Mettre en récit les textures du temps » : histoire littéraire-monde et « esprit de suite » : rencontre avec Patrick Boucheron (Collège de France) et Emmanuel Bouju (Université Rennes 2, IUF).

Sujet
L’histoire-monde, rassure Patrick Boucheron, s’entend comme mise à l’épreuve de l’histoire « dans sa capacité à mettre en récit les textures du temps – c’est-à-dire, fondamentalement, dans sa dimension littéraire » (« L’entretien du monde », Pour une histoire-monde, PUF, « La vie des idées », 2013, p. 23). L’« esprit de suite » est la dernière des six « valeurs » qu’Emmanuel Bouju attribue au contemporain : celle qui « condense » et « prolonge » les autres, comme possible après du (ou des) post (« Epimodernisme », Fragments d’un discours théorique, éd. Cécile Defaut, 2015).

Organisation

  • Yolaine PARISOT, Professeure de littératures francophones et comparées, membre du LIS.
  • Romuald Fonkoua et Florian Alix, Sorbonne-Université, CIEF