Accès direct au contenu

UPEC

Lettres Idées Savoirs

logo_pdf

Lettres, idées, savoir (LIS) > Actualités > Archives du LIS


Journée d'étude "La perception entre cognition et esthétique"

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche

Actualités scientifiques, Journée d'étude

Du 25 mars 2011 au 26 mars 2011
De 9h à 18h30

Sous la direction scientifique de Adinel Bruzan doctorant à l'UPEC, Raluca Mocan attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'UPEC, Jean-Marie Chevalier, attaché temporaire d'enseignement et de recherche de l'Université Nancy 2, Roxana Vicovanu post doctorante de l'Université de Genève.

Vignette web.jpg
L’Ecole Doctorale « Cultures et Sociétés » et l’Equipe d’Accueil « Lettres Idées Savoirs » co-organisent cette journée réunissant des doctorants et des enseignants-chercheurs en philosophie, littérature, arts plastiques et théorie de l’art, les journées d’études se proposent d’examiner la perception et sa double nature, située à la charnière de la cognition et de l’esthétique. 

Intéressée au mode de présentation ou de représentation du réel, une approche strictement cognitive se concentre généralement sur le « contenu perceptif » : relève-t-il davantage de la constitution du monde physique ou de la structure de notre esprit ?
Constitue-t-il un intermédiaire entre le monde et nous, ou bien la perception est-elle un rapport causal direct ?

- Mais en mettant l’accent sur ce que l’on perçoit, ce type de questionnement omet le comment percevoir. La valeur du contenu perceptif par rapport à un idéal de perception directe, claire et distincte, sa valeur de connaissance ou sa « vérité », sont indissociables d’une prise au sérieux de l’expérience perceptive.
- Or, celle-ci est au fondement même de la naissance de l’esthétique. D’une part parce que la perception est la façon d’être au monde d’un sujet incorporé et qu’elle revêt une valeur existentielle, s’inscrivant dans ce qu’on a pu appeler une esthétique de l’existence. D’autre part parce que toute perception peut s’accompagner d’un jugement de goût, corroborant la thèse d’une grande fragilité de la dichotomie entre l’évaluatif et le déterminatif, entre la valeur et le fait.
- Enfin, parce que la perception ne saurait être séparée de l’imagination productive et de l’intuition. 
C’est pourquoi on assiste depuis le XIXe siècle à une intensification des questionnements non seulement philosophiques mais aussi littéraires et artistiques concernant le rôle des processus perceptifs dans la configuration des rapports entre le sujet et le monde, ainsi que dans l’activité créatrice.

A travers des réflexions transversales et des études de cas paradigmatiques, ces questionnements sont au cœur des journées « La perception, entre cognition et esthétique ».

Lieu(x)

Le 25 mars salle 222, bâtiment i
Université Paris-Est Créteil
61 avenue du Général de Gaulle 
94000 Créteil
Métro ligne 8 station "Créteil Université"
Le 26 mars salle des Thèses (bâtiment P)
 

Contact

Raluca Mocan

Partenaires

   

Documents à télécharger

mise à jour le 20 juin 2012

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté de lettres, langues et sciences humaines
Lettres, idées, savoirs (LIS)
Bâtiment i3 - Bureau 202
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cédex
recherche-llsh@u-pec.fr