Vous êtes ici : Accueil FRActualitésArchives du LIS

  • Recherche,

Séminaire du LIS « L’Ecrivain et son public » (1)

Publié le 29 octobre 2012 Mis à jour le 20 novembre 2014
Date(s)

le 26 novembre 2012

13h30-16h30
Lieu(x)
Créteil
Université Paris-Est Créteil
Campus Centre
Bâtiment P2, salle des thèses
61 avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil cedex
> plan d'accès

1ère séance du Séminaire 2012-2013 organisé par le laboratoire Lettres, Idées, Savoirs.

Programme

- Présentation par Marie-Emmanuelle Plagnol, directrice du LIS

- Conférence d’Engin Bezci, spécialiste d'A. Malraux (Université de Galatasaray, Turquie), professeur invité à l’UPEC: « Malraux et son public »
Il y a eu plusieurs Malraux sans doute : romancier, essayiste à la fois sur les arts plastiques et la littérature, ministre de la culture, mémorialiste, orateur, et chaque Malraux a ses propres admirateurs et adversaires, donc un public varié, parallèlement à une œuvre riche et variée et à une vie intense d’activités. Quelle est la réception de cette figure emblématique de la culture française et qu’apporte l’enquête « qui lit Malraux ? » réalisée à Brest en 2001 à l’occasion du colloque Malraux ?

- Annonces et comptes-rendus sur les manifestations scientifiques et les publications des membres de l’EA LIS

- Conférence de François Dachet (UPEC): «Entre humanités et sciences humaines : la mimesis et les publics de Sigmund Freud»
Les noms de Freud et de Bernays sont liés par le mariage de Sigmund Freud avec Martha Bernays, mais aussi par la lecture dite « médicale » de la catharsis aristotélicienne, lecture ranimée dans ses Trois essais sur la Poétique d’Aristote par l’oncle de Martha, Jacob Bernays. Deux générations plus tard, un autre Bernays, Edward, crée à New York, en relation avec plusieurs grandes firmes américaines, le premier bureau de public relations. Il se réclame du nom de son oncle Freud et des textes que celui-ci lui a imprudemment confiés pour traduction. Cette histoire people serait anodine si Goebbels n’avait pas été très attentif aux thèses qu’Edward Bernays a développées dans son manuel Propaganda...