Accès direct au contenu

UPEC

Lettres Idées Savoirs

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Recherche avancée

Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

logo_pdf

Lettres, idées, savoir (LIS) > Actualités > Archives du LIS


Soutenance de thèse de Camilla Pagani

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche, Culture scientifique et humanités

Actualités scientifiques, Soutenances

Le 30 juin 2014
9h30

Camilla Pagani est doctorante en philosophie à l'UPEC en cotutelle avec l'Università degli studi di Milano.

vignette Camilla Pagani
Camilla Pagani doctorante du Lis soutiendra sa thèse le 30 juin 2014 à 9h30 en salle des thèses.

Intitulé de la thèse : "Politiques de reconnaissance dans les musées d'ethnographie et des cultures au XXI e siècle."

Résumé
À partir d’une approche généalogique et à la lumière des théories sur le multiculturalisme, ce travail analyse le musée en tant qu’institution publique nationale, fabrique d’identités, instrument de l’État-nation et lieu d’exercice des politiques de reconnaissance. L’objet de cette recherche est le musée d’ethnographie et des cultures qui depuis les années ’80 a été témoin de nombreuses critiques et d’une crise d’identité, du fait notamment de son héritage colonial et de sa mission anachronique dans le contexte du monde postcolonial et globalisé d’aujourd’hui. Suite aux mouvements des peuples autochtones et au développement des normes internationales relatives à la diversité culturelle et au retour des biens culturels promues par différentes agences des Nations Unies comme l’UNESCO ainsi que par les institutions européennes, les musées d’ethnographie sont devenus des théâtres où se négocient et se construisent des identités et où s’arbitrent les demandes de reconnaissance. De nouvelles stratégies institutionnelles ont ainsi été adoptées afin de dépasser le modèle ethnographique. Le principe de reconnaissance est notamment une clé de lecture essentielle pour interpréter et comprendre ce changement de paradigme. En suivant une perspective pluridisciplinaire et à travers des études de cas en Europe et aux États-Unis, ce travail vise à établir une passerelle entre la philosophie politique et la muséologie. Il propose ainsi une analyse de différentes institutions selon quatre principes de reconnaissance concernant le cas des peuples autochtones, le rapport à l’universalisme, la relation à l’histoire coloniale et la globalisation.

Thesis title :"Politics of Recognition in Museums of Ethnography and Cultures in the 21st Century".

Abstract:
Through a genealogical approach and in the context of theories on multiculturalism, this work intends to analyse museums as public institutions, builders of identity, nation-state instruments and venues for the exercise of politics of recognition. The following research focuses on ethnographic and cultural museums, which have subject to criticism since the 1980's due to their colonial legacy and anachronic mission in today's global and post-colonial world. Thanks to indigenous people movements and the development by European institutions and UN agencies such as UNESCO of international norms on cultural diversity and return of cultural property, museums have turned into theatres where indentities are built and claims for recognition are negotiated. As a result, new institutional strategies have been adopted in order to go beyond the ethnographic approach. The principle of recognition is key to understand this paradigm shift. Following a pluridisciplinary approach and through case studies in Europe and in the United States, this work aims at building a bridge between political philosophy and museum studies. It proposes an analysis of various institutions based on four principles of recognition in relation to indigeneous peoples, universalism, colonial history and globalisation.
 
Codirection de thèse
- Rossella Fabbrichesi est Professeure de philosophie à l'Université de Milan.
- Frédéric Gros est Professeur de philosophie àl'UPEC et membre du Lis.

Jury de soutenance
- Rossella Fabbrichesi est Professeure de philosophie à l'Université de Milan.
- Basso Peressut est Profeseur de philosophie àl'Université Politecnico de Milan.
- Frédéric Gros est Professeur de philosophie àl'UPEC et membre du Lis.
- Astrid von Busekist est Professeure en science politique et Rédactrice en chef de la revue Raisons Politiques.
- Joëlle Rostkowski Ethnohistorienne, séminaire cultures amérindiennes EHESS, et directrice de la galerie Orenda à Paris (54, rue de Verneuil) et consultante à l'Unesco..

Lieu(x)

UPEC-Campus Centre
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil
> plan d'accès [PDF - 522 Ko]

mise à jour le 20 novembre 2014

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté de lettres, langues et sciences humaines
Lettres, idées, savoirs (LIS)
Bâtiment i - bureau 344
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cédex
recherche-llsh@u-pec.fr