Accès direct au contenu

UPEC

Lettres Idées Savoirs

logo_pdf

Lettres, idées, savoir (LIS) > Membres > Doctorants


MOUNTAPMBEME PEMI NJOYA Yaya

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Doctorant ancien élève de l’ENS de Yaoundé 1(Cameroun). Actuellement enseignant-assistant à l’ENS de l’université de Maroua (Cameroun).

vignette Yaya
Thèmes de recherche
Littératures francophones. Ecritures migrantes. Géographies littéraires. Transculturalité. Cosmopolitisme.

Présentation synthétique des recherches
Sujet
: Lyrisme et cosmopolitisme dans l’œuvre poétique d’Andrée Chedid.

De nos jours, la fluidité des frontières et le télescopage des imaginaires impliquent que l’on se penche sans cesse sur la manière d’être-au-monde de l’Homme contemporain. Cette préoccupation trouve des échos dans les littératures francophones contemporaines et en l’occurrence dans la production littéraire migrante.

Dès lors, notre travail consiste à interroger l’œuvre poétique d’Andrée Chedid sous le prisme du cosmopolitisme. Il s’agit de souligner la dimension transculturelle de la poétique chédidienne, si l’on admet que le poète s’inscrit dans cette tradition des auteurs francophones qui écrivent « écartelés » dans un entre-deux, entre les frontières d’un univers originel et celui du lieu d’accueil et dont la vocation est de transcender les déterminismes du pays natal et du pays d’accueil par une écriture qui fixe l’humaine condition comme principal horizon. La tâche consiste alors, dans une perspective phénoménologique, à suivre le parcours du sujet lyrique dans ses déploiements dans l’univers textuel allant à la con-quête de l’Homme et du Monde.
Dans le premier mouvement de ce parcours, nous interrogeons le processus de construction de l’identité du sujet lyrique en mettant un accent sur la double tension de sa singularité et de son universalité. De fait, par la présence d’un sujet poétique élocutoire, Chedid montre que l’ancrage cosmopolitique de son texte ne dénie aucunement les traits particuliers qui font l’individualité de tout être : tout au contraire, c’est dans l’approfondissement de ceux-ci que le sujet lyrique prétend à une sorte de totalité.

Ce qui permet de faire écho au deuxième aspect de ce parcours du sujet lyrique qui le confronte à ce niveau à l’altérité. Ainsi la mise à distance de la subjectivité biographique favorise l’ouverture à l’Autre qui revêt des visages pluriels dans notre corpus. En somme si je est un autre, et si l’autre est tout aussi essentiel dans la présence au monde du sujet lyrique chedidien, il appert que le texte poétique confirme sa nature transitive, c’est-à-dire qu’il tourne le dos à toute propension autotélique. Et c’est dans ce sens, nous y voyons une manifestation d’une « poétique de la relation » qui célèbre l’Autre par-delà les différences et les antagonismes.
Centration du sujet, puis décentration vers l’Altérité, la troisième halte de notre travail débouche sur une surcentration du sujet dans son élan vers le Monde. En effet le texte poétique chédidien se lit in fine comme un chant aux aspirations communes, car présente un tableau panoramique et bigarré du paysage humain, à partir duquel se profile « une philosophie de l’existence qui fonde une éthique de la fraternité : lien universel et éternel entre les hommes, qui nous invite à sortir de notre étroite peau pour que l’intimité de chacun s’ouvre à la résonnance du monde ».

Les textes que nous étudions ici accordent donc de ce fait une place indéniable à l’ouverture au(x) monde(s) et mettent en scène un sujet lyrique diffracté ou rhizomique toujours dans une tension transitive vers l’autre. En clair le moi chédidien ne se pose qu’en s’ouvrant à l’Autre. Il ne dit « je » que dans la mesure où le « je » de la poésie appartient à tous. C’est ainsi que ses combats, ses révoltes, ses visions, ses aspirations s’ancrent davantage dans une perspective qui tient compte de l’idéal de bien-être de la communauté humaine. C’est ce que nous appelons la vision cosmopoét(h)ique du lyrisme chédidien, prémices d’une poét(h)ique du sujet contemporain.

Publications en préparation
- Paysages dans Babel Babylone de Nimrod, à paraître, in Mosaïques, n°3, 2013.
- Paysages de Nimrod dans Babel Babylone : de la boue et l’or », à paraître, in Actes du colloque international, « Situations des poésies de langue française », Université Cergy-pontoise, 2013.


Documents à télécharger :

mise à jour le 11 décembre 2014

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté de lettres, langues et sciences humaines
Lettres, idées, savoirs (LIS)
Bâtiment i3 - Bureau 202
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cédex
recherche-llsh@u-pec.fr