Vous êtes ici : Accueil FRPublications

  • Recherche,
  • Culture scientifique et humanités,

Les intermittences du sujet, écritures de soi et discontinu

Publié le 10 juin 2016 Mis à jour le 26 mars 2018
Date(s)

le 1 juin 2016

Ouvrage co-dirigé par Sylvie Jouanny et Elisabeth Le Corre, enseignants-chercheurs à l'UPEC et membre du LIS.

♦ Présentation
Cent ans après À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust, les intermittences du cœur demeurent, mais les mots pour le dire s’inscrivent dans un nouveau paradigme, celui du discontinu. L’écriture de soi ne cesse d’imploser dans d’infinies intermittences génériques et scripturales qui témoignent d’un sujet désireux moins de se prendre intus et in cute que de se déprendre en privilégiant la recherche d’un soi à travers ses métamorphoses et ses virtualités.
> Table des matières

♦ A propos des auteurs
- Sylvie Jouanny est professeur de littérature du 20ème siècle à l’Université Paris-Est Créteil et membre du LIS.
- Élisabeth Le Corre est maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil et membre du LIS. Spécialiste de l’œuvre de François Mauriac, elle a également publié plusieurs articles sur le théâtre et le roman du XXe siècle (Adamov, Anouilh, Audiberti, Camus, Maurice Clavel, Ionesco, Montherlant).

♦ Références de l'ouvrage
Presses Universitaires de Rennes
Collection Interférences
396 pages - 24.00€
ISBN 978-2-7535-4898-5